Mounas Tété

zikclub

Chronique: Reniss - Tendon

Et si on parlait du premier album de Reniss, Tendon...

Chronique: Reniss - Tendon

 

Et si on parlait du premier album de Reniss, Tendon, sorti le 25 Octobre 2016? Après ses deux précédents projets, Afrikan Luv et Milkish en 2013 et 2015 respectivement, Reniss nous propose un album de 10 titres, le flambeau de la “Mboko Pop” dont elle est pour l’instant la figure principale. Ceci étant un album, on aurait pu s’attendre à une plus grande promotion, surtout qu’on se souvient de la fièvre Jaune qui avait envahi la twittosphère Camerounaise à la sortie de Mboko God de Jovi. Tendon a au contraire été timidement annoncé sur le compte Twitter de Jovi juste une semaine avant sa sortie avant d'être reporté en raison de la tragédie sociale qui a touché le Cameroun le 21 Octobre 2016.

 

Il est vrai que l’effet de surprise pour la sortie d’un album pourrait parfois être un facteur de promotion, mais mais pour cet album, cela n'a pas vraiment été le cas. Je ne prétends pas parler pour le public, mais cet album est passé incognito pour les suiveurs de musique Camerounaise; le très grand public quant à lui n’a pas connaissance de la sortie de Tendon. On a l’impression que New Bell Music s’addresse à ses fans et n’essaie pas de toucher le reste du public avec cet album. Tendon comporte 10 titres, dont 5 précedents singles: Pilon, Dashiki, I’m Ready, Michael Jackson et La Sauce. Il faut noter que Michael Jackson est sorti le 6 Février 2015, soit près de deux ans avant la sortie de Tendon. Dans le contexte socioéconomique actuel, demander d’acheter un album de 10 titres dont 5 sont disponibles gratuitement, parmi lesquels un vieux de près de deux ans, c’est un peu fort New Bell Music.

 

News Alert!! @Reniss88 is releasing her new album on October 24!

— ⚡El Don Pilon (@JoviLeMonstre) October 17, 2016

 

Bref, revenons à la musique. L’album s’ouvre sur Half, une intro de moins de deux minutes. La Prod. est tout simplement magnifique, je n’arrive pas à me lasser de cette guitare électrique qui remplit les 10 premières secondes. Aussi, la voix de Reniss réussit à transmettre la bonne ambiance que semble vouloir promouvoir le texte. La structure du morceau en général va dans le sens de Reniss et du fait qu’elle ait emprunté des éléments culturels très diversifiés tout en gardant une cohérence, elle réussit à exprimer sa présence sans pour autant nous l’imposer. Après 1 minute 54 secondes c’est terminé et on en redemande. Une très belle introduction pour l’album.

 

Le morceau Pilon dans la thématique est presque la suite naturelle à Half, les deux instrus ont les mêmes éléments et semblent s’agencer l’un juste après l’autre. Peut être du fait que je n’ai absolument rien compris des paroles de Half et que Pilon soit en Français, mais l'atmosphère de Pilon est complètement différente de celle de Half. C’est une bonne chose d’avoir de la diversité dans un album, mais que la performance vocale dans le deuxième titre soit complètement différente de celle du premier, ça m’a fait sortir un peu de l’album.

 

 

Grande a été ma surprise lors de ma première écoute de l’album lorsque vint le troisième titre, Wusai, en featuring avec Pascal et Jovi. Je me suis tout simplement demandé ce qu’il faisait là. Pris seul c’est un très bon titre, un retour vers l'âge d’or du Makossa. Beaucoup de souvenir d’enfance, le genre de musique que ma maman écoutait en boucle, ou encore qui tournait dans les bus de nuit sur les axes routiers Camerounais. C’est très naturel, très old school, très Camerounais, et ne parlons même pas de la performance à la basse en fin de morceau, c’est juste majestueux. Les deux dernières minutes c’est, à mon avis, l’essence même du bon vieux Makossa que tant d’amateurs de musique Camerounaise regrettent, à tort ou à raison. Néanmoins, que fait ce titre inséré entre Pilon et Dashiki ? Je tiens à rappeler que Tendon est un album, l’aboutissement de la création artistique, le produit le plus définitif possible, et le plus représentatif de l’univers de l’artiste, faisant preuve d’une cohésion et d’une grande homogénéité artistique. Mon impression est simple: Reniss et sa direction artistique ont oublié le côté “cohérent” d’un album lorsqu’ils ont mis ce titre en troisième position.

 

 

Les trois morceaux qui suivent, Dashiki, Manamüh et I’m Ready sont, à mon avis, parmi les meilleurs titres que Reniss ait pu offrir à la musique Camerounaise, et en prenant en compte son talent, ces trois titres sont parmi mes préférés de ces quelques dernières années. Dashiki et I’m Ready, on les a déjà écouté et mounastete.com leur a déjà donné de très bonnes places dans ses précédentes playlists ici et . Manamüh par contre est une exclusivité de cet album et, pour être honnête, ceci c’est Reniss dans son élément. La Production est un savant mélange de tambours, de vents, de basses, de percussions, une flûte, et cette guitare… La performance vocale de Reniss est le symbole même de son grand talent. Tout comme dans l’intro de l’album, elle parvient à exprimer sa présence sans pour autant nous l’imposer. On peut voir ici l'évolution de Reniss au fil des dernières années et ce titre en est la preuve. Je ne suis pas vocaliste, mais ça se ressent à l'écoute qu’elle a beaucoup appris depuis ses débuts et ce n’est que meilleur pour la musique Camerounaise.

 

Allez, après cette phase très soul, l’album rentre dans sa partie Pop, ou Mboko-Pop comme New Bell Music veut l'appeler. Il s’agit de Michael Jackson en featuring avec Jovi d’un côté et La Sauce de l’autre. Michael Jackson est le titre le plus Pop au sens conventionnel du terme de l’album. Pour commencer il s’appelle Michael Jackson, donc je pense qu’il n’y a pas grand chose à ajouter sur ce point. Le couplet de Jovi est presque comme d’habitude de très bonne qualité. Un flow propre, des punchlines lourdes, des phases élaborées, des rimes diversifiées, et une très grande aisance technique en pidgin; on pourrait même croire que c’est facile. Reniss elle nous prouve qu’elle sait s’amuser et comme elle le dit “le dehors c’est pour nous”. Un refrain simple, des couplets dansants, bref, un bon son pour le dehors.

Les panthères sont dehors il faut cacher ton père
Mes copines panthères le dehors c'est pour nous le jeudi des filles

Reniss - Michael Jackson

Tu es Camerounais, tu as moins de 50 ans, tu as Facebook/Twitter, tu dis que tu ne connais pas La Sauce? J’ai des doutes. Le septième morceau de Tendon, La Sauce, est le titre qui a propulsé Reniss en tant que Reine de la Urban Pop (ou Mboko Pop) Camerounaise. Vu qu’à la sortie de l’album, ce titre a déjà plus d’un an, beaucoup en ont déjà parlé, en bien comme en mal. Personnellement, j’ai apprécié, c’est une mise à jour du bon vieux Bikutsi et qui en plus démontre que ce genre musical peut ne pas retomber dans la vulgarité comme ça a été le cas dans le passé. En plus Reniss, n’a à la base aucune attache tribale avec ce genre musical. La Sauce, à mon avis est la preuve que la musique rassemble et que les fractures tribales qui à une époque minaient le Cameroun font désormais d’une certaine manière partie du passé.

 

 

L’avant dernier titre de l’album, Feel Like, est sans doute mon préféré. Pas forcément parce qu'il est meilleur que les autres, mais parce que c’est la première fois que Reniss s’essaie à ce genre musical. Ce morceau est rempli d'éléments de Reggae, de Soul, de Hip-Hop et la performance vocale de Reniss semble rappeler du Jazz. C’est assez éclectique et pour le meilleur. On a déjà écouté Reniss sur un titre Reggae, Pantana de Tilla en feat avec Shey, mais elle ne faisait que le refrain et restait dans son registre habituel. Feel Like, par contre, pour Reniss c’est expérimental et ça va dans la continuité de son évolution musicale. Ce n’est pas le plus gros hit de l’album mais c’est le morceau qui ouvre de très grandes portes à ses fans. Désormais, ne soyez pas surpris si elle continue de s’aventurer sur des terres inconnues ainsi.

 

Le dernier morceau de Tendon, More, lui aussi lors de ma première écoute je me suis demandé ce qu’il faisait là. Mais avec du recul je pense avoir pu apprécier ce morceau à sa juste valeur dans l’album. Tout comme Feel Like, c’est un genre que Reniss n’avait pas essayé dans le passé, ou du moins pas sous cette forme: c’est de l’Electro Dance Music. Il est vrai que sur des titres comme Luv Love LauV ou The Apple il y a trois ans, Jovi avait inséré des éléments d’EDM sur les instrus de Reniss mais c'était relativement subtile et le côté afro-soul de Reniss était toujours en avant. Sur More par contre, tout, ou presque est électronique: le vocoder sur la voix de Reniss tout le long du titre, cet effet sur le piano, même les percussions ont un feel électronique. Une fois de plus, Reniss explore et ça nous laisse envisager des oeuvres plus variées et diversifiées dans le futur.

 

 

Pour conclure, Tendon, musicalement parlant fait partie des meilleurs albums que la scène musicale Camerounaise ait vu cette année, déjà que très peu d’albums sortent. New Bell Music fait un travail exceptionnel au Cameroun avec ses artistes pour avoir des albums, des mixtapes, ou des EP qui sortent régulièrement. Cependant, sur 10 morceaux, 5 sont du réchauffé: c’est un peu abusé. Les nouveaux morceaux sont bons, mais très peu justifient l’achat d’un album. Aussi, quelque part cet album ressemble beaucoup plus à une mixtape qu’un album. C’est en grande partie des morceaux qu’on a déjà écouté, le tout n’est pas très cohérent et on apprend rien sur Reniss ou sur son univers: elle reste cette choriste qui désormais connaît aussi le dehors et qui parfois s’essaie à de nouveaux genre musicaux; rien de nouveau. Ceci explique peut être le faible marketing autour du projet.

L’album est disponible en streaming sur les grandes plateformes de streaming et en téléchargement ici.

 

 

#Afro-Pop #Afro-Soul #Mboko-Pop

Publié le

19 November 2016

Ecrit par

Boris.D.
0 commentaires
Partager

Articles récents


Nouvel Age D'Or de La Musique Camer Part III Nouvel Age D'Or de La Musique Camer Part III

À quand un age d'or pour cette nouvelle école ?

#

Pascal-Olivier | 11 December 2016

Je Suis Camerounaise Et J'Aime La Musique Electronique Je Suis Camerounaise Et J'Aime La Musique Electronique

Qui peut s’intéresser à la musique électronique au Cameroun ?

#EDM #Article #Electronic #Dance #Music

Emma | 05 December 2016

Chronique: Koppo - Je Go Chronique: Koppo - Je Go

Du rap en cam-franglais en 2003 ? Oui, c'est bien Koppo !

#Rap #Chronique #Cam-franglais

Boris.D. | 30 November 2016

Nouvel Age d'Or de la Musique Camer Part II Nouvel Age d'Or de la Musique Camer Part II

Les deux académies de la nouvelle école de la musique urbaine Camerounaise.

#Article #Soul #Rap

Pascal-Olivier | 26 November 2016

Commentaires

Mounas Tété © 2019 · contact@mounastete.com · messenger