Mounas Tété

zikclub

La Musique Soul au Cameroun Aujourd'hui

Un avis, le mien, sur les principaux acteurs (dont j’ai connaissance) de la scène Soul Camerounaise.

La Musique Soul au Cameroun Aujourd'hui

Pour commencer on va revenir sur titre de cet article: La Musique Soul au Cameroun Aujourd’hui. Cet article n’a pas pour but de lister tous les artistes Soul Camerounais actifs, mais de donner un avis, le mien, sur les principaux acteurs (dont j’ai connaissance) de la scène Soul Camerounaise, tout en apportant une discussion par rapport à leur influences respectives. Juste une poignée d’artistes seront mentionnés dans cet article, pas parce-qu'ils sont meilleurs que les autres, mais parce-qu'ils représentent au mieux les points que je vais aborder. Bien, il est évident que la Soul n’est pas le genre musical urbain le plus plébiscité au Cameroun, quand on le compare au rap ou encore à l’afro-beats par exemple. Néanmoins, le mouvement Soul a gagné en notoriété durant les trois dernières décennies, de Manu Dibango à la jeune et talentueuse Elena Serna en passant par Veeby, Charlotte Dipanda ou Edel Koulla.

 

Les artistes Camerounais qui font de la musique Soul, pour la grande majorité évitent les sentiers battus du genre musical et explorent. On a notamment l’Afro-Soul qui, comme son nom l’indique, est une fusion entre la Soul et les sonorités africaines. Danielle Eog Makedah, aidée de sa voix exceptionnelle, est l’une des adeptes de ce genre. Avec des titres tels “Ndolo de Toi” ou “Tobassi”, remplis d'émotions où ses vocaux arrivent à transporter, Danielle Eog Makedah réussi à faire cohabiter les principaux traits de la Soul, des rythmes entraînants soulignés par des battement et des vocaux qui rappellent le Makossa. Dans le même registre, on retrouve Veeby et sa musique qui allie les rythmes vibrants de la Soul et de la musique urbaine tout en y ajoutant une touche tirée de ses origines Camerounaises. Les titres “Mangue” et plus récemment “Sango” en featuring avec Don Tox en sont la parfaite illustration. Des instruments à cordes aux mélodies sobres mais prononcées, des percussions aux influences Hip-Hop, des vocaux plurilingues aux influences africaines, notamment le Makossa, et des choeurs envoûtants, ajoutés à cela des textes au message fort et engagé, Veeby à chaque mesure accomplit quelque chose d’exceptionnel.

 

 

Comment parler d’Afro-Soul Camerounais sans parler de Charlotte Dipanda, cette jeune femme dont la carrière débute lorsqu’elle vit avec sa grand mère et n’est qu’une adolescente. Depuis ses débuts et son album avec Jeannot Hens ou le featuring avec Koppo sur “J’en ai marre”, Charlotte Dipanda a réussi à se créer un style bien particulier, entre Soul, Jazz, Makossa et musique folklorique. Ses trois albums solos sont un enchantement pour tout mélomane. Je recommande particulièrement d'écouter le titre “Alea Mba” issu de son troisième album “Massa”.

Qui a dit que la Soul ne pourrait faire bon ménage qu’avec le Makossa? Sanzy Viany viens montrer que le Bikutsi peut tout aussi bien être un genre musical qui nourrit l'âme. Le titre “Ossu” c’est du Jazz, de la Soul, le tout avec un tempo rapide et endiablé qui, accompagné par la voix pleine de présence de Sanzy Viany donne une nouvelle dimension à la Soul au Cameroun. Le titre “Me Yen” à lui tout seul symbolise le désir de Sanzy Viany d'expérimenter et d’apporter de l'originalité et de la diversité non seulement à sa musique mais aussi au paysage musical urbain Camerounais. Dans un registre similaire mais un style différent, on retrouve Kareyce Fotso. Cette native de la région de l’Ouest Cameroun est l’une des rares à avoir réussi à donner une dimension internationale à la musique folklorique du pays Bamiléké. Toujours accompagnée par sa guitare et des tambours pour percussions, Kareyce Fotso se distingue avec des titres aux rythmes généralement lents et s'attelle à raconter des histoires captivantes dans ce mélange de folklore, de Soul et de Slam. Le titre “Azany” en est la parfaite illustration.

 

Toujours dans l'expérimentation, on retrouve la jeune poète et chanteuse Olgha. Olgha fait partie de ces artistes bourrés de talent mais peu connus du public. Elle est très active sur la scène underground de la poésie et de la musique et a réalisé les vocaux de plusieurs artistes notables tels Debra Debs. Olgha reprend plusieurs titres d’artistes connus et y apporte généralement sa touche personnelle, on peut citer sa reprise en pidgin du titre de Adele “Hello” ou encore son Slam sur le titre de India Arie "Ready for Love" qu’elle a nommé “Feelings”. Une artiste à suivre de prêt.

Pour finir deux artistes aux styles différents mais que je ne peux m'empêcher de vouloir voir sur le même titre: Elena Serna et Edel Koulla. La première est pleine d'énergie et ça se ressent dans sa musique. Entre R’n’B et Soul, les ondulations de sa voix et ses changements d'intonation, de hauteur et d'intensité font d’elle une pépite comme on en voit rarement dans la musique Camerounaise. Les titres “Crazy About You” et “Please Baby” sont la vitrine de son talent brut qui ne demande qu’à être poli et travaillé. Le second, Edel Koulla, a des styles tellement éclectiques qu’il est difficile de vraiment définir ce qu’il fait. Entre Hip-Hop, Soul, R’n’B, Disco, Jazz, Makossa, et bien d’autres, Edel Koulla expérimente. Ses titres se rapprochant le plus de la musique Soul dégagent une aura difficile à qualifier, il faudrait juste les écouter pour le découvrir. Mon préféré de son premier EP “Angel” est le titre “Makala Ma Flawa”.

 

 

Pour conclure, une playlist Soul in 237, à découvrir, redécouvrir, apprécier et partager!

 

#Soul

Publié le

06 August 2016

Ecrit par

Boris.D.
0 commentaires
Partager

Articles récents


Nouvel Age D'Or de La Musique Camer Part III Nouvel Age D'Or de La Musique Camer Part III

À quand un age d'or pour cette nouvelle école ?

#

Pascal-Olivier | 11 December 2016

Je Suis Camerounaise Et J'Aime La Musique Electronique Je Suis Camerounaise Et J'Aime La Musique Electronique

Qui peut s’intéresser à la musique électronique au Cameroun ?

#EDM #Article #Electronic #Dance #Music

Emma | 05 December 2016

Chronique: Koppo - Je Go Chronique: Koppo - Je Go

Du rap en cam-franglais en 2003 ? Oui, c'est bien Koppo !

#Rap #Chronique #Cam-franglais

Boris.D. | 30 November 2016

Nouvel Age d'Or de la Musique Camer Part II Nouvel Age d'Or de la Musique Camer Part II

Les deux académies de la nouvelle école de la musique urbaine Camerounaise.

#Article #Soul #Rap

Pascal-Olivier | 26 November 2016

Commentaires

Mounas Tété © 2019 · contact@mounastete.com · messenger